L'odyssée de la Spring

Conférence Grand Témoin -- Christophe de Charentenay

· Dacia Spring

L'eXtrême Défi vise l'industrialisation de véhicules intermédiaires efficients, recyclables, économiques à longue durée de vie. Ces véhicules ne sont ni des vélos, ni des automobiles. Pour autant, leur conception, développement et production devra tirer profit du meilleur de ces deux industries pour inventer de nouvelles générations d'usines, plus versatiles, évolutives et distribuées.

Christophe de Charentenay, Directeur de projet de la Dacia Spring et auteur du livre L'odyssée de la Spring, nous fera le plaisir de venir partager son expérience, son regard sur les transitions et sa connaissance de la Chine. La participation à cette conférence est réservée aux acteurs de l'extrême Défi en vous inscrivant par ce lien. Nous vous invitons à commander et lire ce livre avant la conférence prévue le 12 Septembre.

Innovation sociétale et darwinisme administré

La prise de conscience, relativement récente, de l’importance et de l’urgence des enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’amélioration de la qualité de l’air a donné un essor puissant à ce régime d’innovation que nous appellerons « l’innovation sociétale ».

Il se caractérise par une intrusion beaucoup plus contraignante et précise des autorités publiques dans les dynamiques des technologies, des produits ou des services ainsi que par la mise au second plan, dans une certaine mesure, du rôle des clients finaux dans le processus de sélection. […] La [Spring], voiture électrique développée en Chine sous l’impulsion d’une firme française, destinée aux marchés chinois et européen, s’inscrit parfaitement dans ce contexte et offre un moyen privilégié d’analyse pour explorer ces questions générales pour trois raisons.

Premièrement, parce que le développement du véhicule électrique est un cas emblématique du régime d’innovation administrée. Ce n’est assurément ni les constructeurs ni les clients qui sont à l’origine de l’explosion actuelle du véhicule électrique. […]

Ensuite, parce que le projet […] montre combien la conception des innovations doit désormais se confronter au caractère déterminant de l’intrusion des réglementations publiques. […]

Enfin, parce que le retour en Europe de la [Spring], illustre, si cela était encore nécessaire, que la circulation mondiale des produits est une réalité dans le secteur automobile.

Le cas d'école de la théorie de Clayton Christensen

Alors que les firmes établies délaissent des niches de marchés moins rémunératrices, de nouveaux entrants développent de nouveaux marchés qui n’intéressent pas les entreprises dominantes en place et satisfont ainsi des non-clients de l’offre habituelle.

Puis, des entreprises, souvent des start-up, proposent des offres plus économiques ou orientées sur de nouvelles valeurs, deviennent progressivement de plus en plus performantes ce qui, à terme, leur permet de concurrencer frontalement les offres de produits traditionnelles

Avec comme leçon simple pour les entreprises établies : disruptez-vous vous-même avant que vous ne le soyez par les nouveaux entrants. Une leçon qui a été entendue dans l’automobile. Les constructeurs globaux ont clairement pris au sérieux, au moins dans leurs discours stratégiques, ce développement probable des services de mobilité automobile.

[Cependant, ils] auront à relever le double challenge d’une concurrence établie et d’un type d’activités différent de leurs savoir-faire historiques. Mais d’un autre côté, abandonner ce domaine, c’est abandonner la relation directe au client final qui est pourtant l’une des forces de cette industrie, sauf si le modèle de la voiture propriétaire devenait obsolète dans le futur…

L’odyssée de Spring

  • une leçon de stratégie qui montre la complexité d’une trajectoire de croissance à l’international et des conditions permettant sa mise en oeuvre dans un monde fragmenté ;
  • une leçon de management de projet pour réussir le défi, a priori impossible, d’une conception au sein d’une alliance réunissant cinq entreprises et quatre pays différents ;
  • une leçon d’innovation inversée qui montre comment l’électrification de la mobilité peut se conjuguer avec des prix abordables ;
  • une leçon de politique industrielle qui illustre, sur le cas emblématique du véhicule électrique, le rôle majeur des pouvoirs publics dans des trajectoires technologiques de plus en plus administrées, et donc leur importance dans la compétition entre les industries d’Europe et de Chine ;
  • une leçon d’intrapreneuriat qui prouve que la start-up n’est pas le seul contexte où il est possible de tenter et de vivre des ruptures.

Commander le livre L'odyssée de la Spring

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK

Contenu sous licence creative commons CC BY-SA